Contexte
« La guerre des McMahon a eu raison de la WWE. Stephanie McMahon a bien tenté de reprendre le contrôle mais son allié Val Venis a causé sa perte. Chris Jericho est arrivé en sauveur et The Best in the World at what he does a repris les actifs de Stephanie McMahon pour ensuite fonder la W³, World Wide Wrestling. »  
Lire la suite.
    
World Wide Wrestling © Hadès
efed gratuite à activité et/ou speech

Partagez | 
 

 Del Rio vs Jarrett

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nombre de messages : 46
avatar
Voilà mon speech pour le prochain show, des petites réactions et des conseils seraient appréciés Smile Bonne chance à mon adversaire !




RICCARDO RODRIGUEZ – Laissez moi vous présenter le plus grand lutteur de l'histoire de la lutte professionnelle, l'homme que vous rêvez tous d'être ,celui que vous jalousez. L'homme dont la beauté n'égale pas les qualités dans le ring, l'homme qui a perdu de manière injuste contre Kevin Owens une semaine après avoir térassé Damien Sandow, l'homme qui remportéra sans aucun doute le titre Tag Team lors du prochain Pay Per View quel que soit son partenaire, mesdames et messieurs, je vous demande accueillir avec le plus grand respect dont vous pouvez être capable Alberto Del Riiiiiiiiiioooooooo !



ALBERTO DEL RIO -  Bonsoir mes amis, populasses Américaines, médiocrité incarné et modèle de ce que le monde a de plus mauvais. C'est le grand temps des changements parait-il, nouveau patron, nouveau nom de show et nouveaux objectifs. Mais cela ne change rien, le show reste le même, la faiblesse des adversaires ne changent pas et mon talent ne se retrouvera pas ammoindri par ces modifications de direction. Mais ces annonces n'auront pas suffi à éclipser ma contre-performance du soir, une défaite contre un gitan du nom de Kevin Owens qui a réussi avec grande chance à me surprendre. Mais ce n'est qu'un pas de coté sur ma route vers le succès, route qui aura pour première véritable épreuve un combat lors du prochain Pay Per View ou acoompagné d'un partenaire aléatoire je m'en irais récupérer ces ceintures qui n'ont pas pour moi de grandes valeurs. Peut-être qu'au fond, le seul point positif de tout ces changements c'est l'arrivée au pouvoir de cette fédération d'un homme aussi riche que moi qui pourra comprendre mes besoins et nécéssités en tant que lutteur et en tant qu'être humain. Car ne l'oublions pas, avant d'être un homme de combat, je suis un noble intelectuel, l'héritier d'une longue dynastie de la haute bourgeoisie méxicaine et pour cela et tant d'autres raisons vous me devez le respect. Vous me devez le respect car vous m'êtes inférieur, il me suffit de vous regarder tous les uns après les autres, vous scrutez pour me rendre compte de ce que vous êtes, rien. Rien du tout, seulement des numéros sur un bout de papier, vous êtes des inconnus, vous passez votre vie dans l'anonymat la plus totalle et vous vous en contentez, pire que cela, vous vous plaisez à être ce que vous êtes et je ne le comprendrais jamais. Je ne comprend pas comment l'on peut accepter la condition d'homme qu'est la votre sans se révolter mais sûrement êtes vous trop feignant, pas assez courageux ni assez determiné pour pouvoir essayer de vous élever, vous n'êtes que des rebus de la société, vous êtes des pitoyables excuses pour la vie. De gros tas de graisse ambulant sans raison ni but d'existence, vous me faîtes pitié tous autant que vous êtes, vous n'essayer pas de considérer la vie, vous la subissez.

Des huées se font entendre de partout dans le stade, le peuple est sur ces pieds, debout, conspuant le méxicain dans le ring. Ce dernier comtemple la foule en souriant, sûrement se delecte t-il de ce sentiment que lui offre la foule, cette importance qu'elle lui accorde en lui témoignant de la haine. Alors il les toise à son tour, la classe moyenne Américaine, des hommes bons à se plaindre mais incapable d'agir. Alberto Del Rio reprend le micro et la parole le sourire aux lèvres.

ALBERTO DEL RIO – Et si je suis sur ce ring, si je supporte votre présence mes amis, c'est par ce que j'ai une histoire à vous raconter, celle de deux hommes que tout oppose, Alberto Del Rio et Jeff Jarrett. Car oui vous l'avez bien compris, la nouvelle direction m'a envoyé Jeff Jarrett pour seule opposition lors du prochain show, un homme que je vais briser en mille morceaux car sa seule présence dans le ring à mes cotés est un affront. Je ne vois que deux explications à cela, soit on me sous estime, soit on veut me faciliter la tache par ce que lorsque je vois ce qu'apporte Jeff Jarrett en tant que lutteur et dans ces interventions dans le ring je me dis que je n'ai pas grande raison de m'inquiéter sur ce match, Jeff Jarrett est mauvais. Mais pas mauvais vite fait, il est ce qui se fait de pire dans la lutte, enfin peut-être au niveau de Damien Sandow mais pas sûr que ce dernier décidé de remonter un jour sur un ring après la violence de la défaite que je lui ai infligé il y à deux semaines de cela. Jeff Jarret rien que d'entendre ce nom ne me provoque aucune réelle émotion, peut-être est-ce par ce qu'il n'a jamais rien accompli dans cette fédération, peut-être est-ce par ce qu'il est un loser né et que je sais qu'il n'y à aucune espèce de chance que je puisse perdre contre un homme de son accabi ! Jeff Jarrett c'est comme une énigme pour moi, j'étais un peu géné d'apprendre que je l'affrontais vu que j'avais à peine entendu parler de lui auparavant, il est comme un homme invisible, il n'est pas comme moi qui illumine le show par chacune de mes apparitions, non lui il est tout le contraire, il ne fait jamais de bruit, il ne remporte pas ces combats, il n'apparait pas dans les coulisses pour s'exprimer, il est un bon jobber dans toutes sa splendeur. Quelques parts, il trouve son utilité dans la société, son rôle est de mettre d'autres personnes meilleurs que lui en valeur, c'est un travail plus que gratifiant et je le pense bien payé pour se prendre des branlées semaines après semaines. Mais je suis un homme d'esprit et un homme fortuné alors je vais qualifier son travail de sérieux et de dévoué car après tout il va pouvoir m'apporter encore plus de spotlight la semaine prochaine lorsque devant vos yeux ébahis il abandonnera car il ne pourra plus encaisser ma force. Et vous tous, vous changerez votre regard, car votre mépris laissera la place au meilleur sentiment que je puis ressentir venant de vous, de la peur. C'est ce qui émanera de votre petite personne une fois que vous m'aurez vu excercer ma domination sans partage sur Jeff Jarrett. Car quand je dis que je fais quelque chose, je le fais alors quand je dis que je vais soumettre Jeff Jarrett jusqu'au moment ou je sentirai son corps se décomposer sous mes mains, ou je sentirais ces os se briser les uns après les autres c'est que je le ferais.

Il marque une nouvelle pause, Riccardo Rodriguez applaudissant les mots de son Patron et invitant la foule à en faire de même ce qui evidemment n'était pas dans leurs programmes. Alberto Del Rio lui fait signe que ce n'est pas grâve, il remet sa tenue pour être correct et reprend le micro.

ALBERTO DEL RIO – Le Roi de la Montagne, quelle blague. Comment peut-on s'autoqualifier de Roi de la Montagne ? C'est une nouvelle preuve d'extrème mauvais goût de la part de mon futur adversaire, peut-être est-ce là sa facon de certifier à tous qu'il pense dominer quelque chose, peut-être il y à t'il une colline au fond de son jardin ou il a posé son château en carton, peut-être même qu'il est super amis avec des ours ou qu'il a une collection impresionnante d'épée en bois avec lesquels il se bat dans de passionnants jeux de rôle dans les bois avec ces copains. En tout cas il à l'air d'y croire à son image de dominateur de la montagne, comme si Jeff Jarrett avait déjà dominé quelque chose de sa vie entière, comme si il avait déjà été maitre de quelque chose. Et je parle en connaissance de cause, en tant qu'homme riche qui règne sur des territoires et qui est ce qui est le plus proche d'un roi que Jeff Jarrett ne rencontrera jamais dans sa vie. Mon humble et honnête avis est que je pense que Jeff Jarrett est un malade mental, un homme dont la vie est si triste et si terne qu'il s'en est inventé une. Je le vois bien en train de jouer à Donjon & Dragon toute la nuit dans sa cave et ne plus avoir de relations sociales. Jeff Jarrett ce doit être un homme qui a des problèmes, beaucoup de problème, peut-être l'alccol, peut-être la drogue, peut-être des soucis de cerveau à force de se prendre des coups chaque semaine mais je suis presque inquiet pour lui et désolé de devoir le défoncer la semaine prochaine car je ne crois pas que je puisse arranger son cas, le Roi de la Montagne qui pense en avoir atteint le sommet va comprendre ce que cela fait de la dévaler et de retomber au plus bas, chuter de son pied d'estal sera dur quant il se rendra compte que tout ce autour de quoi il a construi sa crédibilité n'est qu'éphémère et illusion. Il fallait être sacrément con pour inventer une histoire pareille, quant tu veux t'inventer une vie il faut choisir un mensonge plus crédible que « Je suis Roi de la Montagne » au bout d'un moment faut arrêter de se foutre de notre gueule, à la limite tu règnes sur tes chiottes et ton salon mais va pas nous faire croire que Jeff Jarrett, sosie vieillissant et cheveux court de Brice de Nice est un homme qui domine, je suis pratiquement sûr que tu te fais battre par ta propre femme c'est dire le niveau du type ! Affligeant, tu es affligeant et rends toi bien compte que toi et moi on ne sera jamais de bons camarades, on est trop différent, tu aimes trop te battre dans la boue avec tes ours dans tes délires sous LSD et moi j'aime bien trop la vie luxueuse que je mène actuellement. Mais si tu veux je peux me permettre de te donner quelques bons conseils sur le fonctionnement que tu dois adopter dans la société réelle, la vraie de vrai ! Il faut que tu ranges ton épée et ton armure, que tu arrêtes de raconter à tout le monde que tu tues des ours pour te nourrir et que tu te trouves un coiffeur à qui son métier n'a pas valu la prison et surtout trouve toi une raison de vivre par ce que sinon ce n'est pas ta défaite que je vais causer ce Week-End, c'est ta mort.



ALBERTO DEL RIO – Ce ne sera peut-être pas une mort physique que je vais t'infliger Jeff, mais ce sera la fin de tout tes espoirs, tu vas ressembler à une coquille vide. Physiquement tu resteras présent mais je vais te traumatiser Jeff, je vais faire de toi mon pantin, ton corps désarticulé me servira de serpillère lorsque je sortirais du ring les deux bras en l'air ! Mais je suis un homme sympathique du coup je payerais pour ta réeducation pour pouvoir te torturer une nouvelle fois au moment ou tu seras remis. Jeff en acceptant de m'affronter tu n'as aucune idée de ce dans quoi tu viens de t'embarquer. Une guerre que même toi Ô grand Roi de La Montagne ne peut pas gagner, t'auras beau m'amener ton armée de gitan vétus avec une peau d'ours ça ne changera rien à l'équation, une addition de zéro ne peut rivaliser avec la puissance à l'infini ! Et c'est ce que je suis, je reste un mystère pour tout les lutteurs du vestiaire, personne n'a encore compris jusqu'ou je dominerai cette fédération, jusqu'ou je suis capable d'aller pour régner sur mes adversaires. Mais Jeff, tu vas avoir le droit à un petit avant goût de ce qui fais ma fureur et ma puissance. Je suis presque désolé pour toi, tu n'as pas choisi de tater la foudre mais tu vas subir les conséquences de tes prétentions, tu te penses lutteur? Tu te penses hommes ? Mais tu n'es rien de tout cela Jeff, je te conseille de prendre tes affaires de rechange dans le vestiaire et de partir de cette arène avec ce qu'il te reste d'estime de toi même et peut-être que ton honneur sera sauf. Car si tu décides de m'affronter Jeff, prépare toi à tout perdre, prépare toi Jeff et sois sûr que je ne reviendrais pas sur mes paroles, prend les pour acquises. Fais tes adieux à la lutte, tu vas pouvoir passer le reste des tes jours aux cotés de ta femme, par ce qu'il n'y à aucune chance, je dis bien aucune chance que tu ressortes de cette arène sur tes jambes, il n'y à aucune chance que tu t'en sortes, tu auras beau tout tenter, tu auras beau te battre comme un beau diable, tout tes espoirs sont vains, par ce que tu n'es pas assez bon. Tout le monde ne peut pas être un grand lutteur, certains comme moi sont fais pour en être et certains comme toi sont fais pour jobber tout leurs vies. Et tu es incapable de changer de statut, tu resteras ce que tu es toute ta vie sans jamais avoir la chance d'aller voir au dessus et tu sais pourquoi ? Par ce qu'on ne mise pas sur un cheval qui a la patte cassée comme on ne mise pas sur un lutteur de second rang, par ce qu'il ne sait pas retourner les foules, par ce qu'il est inutile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Del Rio vs Jarrett
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Extreme Rules Match Umaga Vs Jeff Jarrett

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
World Wide Wrestling :: Archives :: Archives des anciennes fédérations :: E.W.A :: Ring de la E.W.A-