Contexte
« La lutte a connu mondialement des heures sombres, mais c'est maintenant l'heure de la renaissance ! C'est en août 2017 que Jericho prend le contrôle et annonce qu'il rendra la lutte à jour en diffusant tout sur internet via le W³ Network qui sera disponible partout sur la planète. The World Wide Wrestling is here babay ! »  
Lire la suite.
    
World Wide Wrestling © Hadès
efed gratuite à activité et/ou speech

Partagez | 
 

 Randy Orton (c) vs Kenny Omega vs Karl Anderson l NYA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nombre de messages : 1475
avatar
Triple Threat Last Man Standing Match l W³ World Championship
Randy Orton (c) vs Kenny Omega vs Karl Anderson
   

Deadline : 02/01/2018, 21h (heure du Québec)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Type de RP :
  • Speech et activité
Nombre de messages : 644
avatar





Being The Elite Episode 04
New Year’s Edition

“Being The Elite” s’ouvre sur l’inscription suivante: “New York - Dec 31st - 11h34PM”. On voit que nous sommes au Time Square à New York, lieu des célébrations du Nouvel An les plus connues au monde. Le plan large nous montre des milliers de personnes entassées sur le célèbre coin de rue New-Yorkais tandis que sur le stage, le très médiocre Justin Bieber est en prestation musicale. La caméra zoom, pour finalement trouver au beau milieu de la foule Kenny Omega, Matt et Nick Jackson en pleine célébration. Les trois comparses portent des chapeaux festifs et tiennent des serpentins, petites flutes et gazous dans les mains.


-=Kenny Omega=- Mesdames et messieurs, soyez les bienvenus à cette édition très festive de “Being The Elite”. Nous vous souhaitons la bienvenue en direct des célébrations du nouvel an les plus connues au monde ici à Time Square à New York. Dans moins d’une heure nous entamerons 2018 avec vous et une chose est certaine: elle sera l’année du Bullet Club et elle débutera sur les chapeaux de roues avec New Years Aggression alors qu’en premier temps, Marty Scurll et son Vilain Club cloueront le bec de façon DÉFINITIVE à ce dirigeant indigne de ce nom, cet abuseur de pouvoir chronique, cet homme malhonnête et foncièrement mauvais: Chris Jericho. Pendant ce temps, dans le co-main-event de la soirée, je passerai à travers le champion de PAPIER Randy Orton et la “saveur du mois” Karl Anderson. pour reprendre ce qui est MIEN c’est à dire le World Heavyweight Championship. On dira ce qu’on voudra et les titres de propriété ont beau dire que la W3 appartient à Chris Jericho et ses petits amis mais après New Year’s Aggression, il n’y aura aucun doute que la fédération appartient RÉELLEMENT au Bullet Club et à personne d’autre.

Kenny boit son champagne sans alcool.


-=Kenny Omega=- L’arrivée du Nouvel An est normalement la place pour revenir sur l’année qui tire à sa fin pour en faire sa petite rétrospective mais je ferai affront à la tradition parce que je préfère de loin regarder en avant. L’année 2017 a été haute en rebondissements, en hauts et en bas pour votre cher hôte mais honnêtement, does it really matter? Tout ce qui compte c’est ce que je fais la prochaine fois que je monte dans le ring et la fois suivante et la fois après ça. Je sais que l’un de mes adversaires aime bien regarder en arrière et me rappeller l’issue de certaines de nos rencontres passées. N’est-ce pas Randy? I mean oui tu m’as battu. Bravo! Want a cookie? Au final, LORSQUE je t’aurai battu à New Year’s Aggression, no one will care. Plus personne ne se rappellera qu’en Octobre, tu as sorti un fluke win contre moi. Ou encore qu’à Poison, toi et un cas violent de gastro m’avez battu à 2 contre 1. Tout ce qui comptera, c’est que lors d’une soirée froide de Janvier, ton précieux petit titre qui semble t’être plus cher que tes propres enfants t’aura glissé entre les doigts pour retourner à son propriétaire légitime. Et don’t get me wrong: cette perte de titre, elle sera définitive et permanente. Tu as été chanceux de le reprendre dans le passé par un concours de circonstances hors de mon contrôle. Mais pas cette fois Randy. Oh que non. Je reprends MA ceinture et je la garderai par la suite. Tu devras comprendre tôt ou tard que je ne suis plus le même homme qu’avant et donc que de comparer nos affrontements passés à ceux qui viendront, c’est un peu comme comparer une pomme à une orange. Depuis ma petite “retraite fermée” après Poison, je passe a travers toute opposition comme un couteau chaud à travers un carré de beurre. Je domine absolument TOUS les aspects de la W3 et je t’ai relégué au rôle de figurant et ça, je sais que ça te ronge comme un virus. Tu aimes que TOUTE la W3 gravite autour de toi, que toute la W3 s’affaire à te faire bien paraître. Tu ne vis que pour être le centre d’attention et depuis quelques semaines, tous TES projecteurs sont braqués sur MOI pour voir ce que je vais dire ou faire en prochain - pour voir comment je vais surpasser mon coup précédent. Et c’est pourquoi tu tentes - de façon assez pathétique ceci dit - de me tenir tête dans notre guerre de mots sur les médias sociaux. Tu tentes de reconquérir un peu d’attention. Mais Randy… tout comme ça sera le cas dans le ring le 3 janvier, tu n’as pas les capacités cérébrales pour rivaliser d’esprit avec moi. Tu as l’air d’avoir prété ton twitter à un gamin de 7 ans. On n’est pas trop loin du “celui qui le dit c’est celui qui l’est” ou bien “ah ouais eh bien moi mon père c’est Hulk Hogan”. Tu es pathétique Randy et c’est une honte pour la W3 que tu sois le champion et que tu l’aies été depuis si longtemps. Heureusement pour tout le monde, je corrige cette situation fort fâcheuse dans trois jours. FINALEMENT on pourra tracer un trait sur cette période noire qu’aura été l’ère Orton alors que j’amènerai la W3 à la terre promise, à des sommets qu’elle n’aura jamais atteinte auparavant. En 2018, la W3 entre dans la ELITE ERA.

Omega est interrompu par l’arrivée de Marty Scurll soufflant dans une petite flute lui aussi ainsi que le reste du Club.


-=Marty Scurll=- Woooo! Happy new year BITCHES!

-=Kenny Omega=- Happy new year mon Marty… Year of the Club!

-=Marty Scurll=- Year of the fucking club indeed! Pey-Pey va battre l’autiste… moi je m’occupe de Jericon... toi tu démolis Dumb & Dumber. The Club starts 2018 with a BANG!

-=Kenny Omega=- Too sweet baby! Andy, je sais que tu vas regarder ce show - après tout les utilisateurs “MagicKillerKA” et “HotAsianWife” sont parmi nos “followers” les plus assidus. On se connait depuis longtemps Karl, on a même déja été amis dans une “ancienne vie”. Hell, c’est moi qui t’a présenté ta “hot asian wife” avec qui tu as eu 12 “half asian kids”! Alors moi plus que quiconque d’autre, je sais que ta place n’est aucunement avec moi et Randy dans le main-event. Tu as toujours été un excellent tag team guy, personne ne débat ça! C’est la ton pain et ton beurre, ta zone de confort. Hell, tu étais NOTRE Marty Janetty. And that’s OK, Karl. Ce n’est pas tout le monde qui peut sortir de l’ombre du tag team wrestlng. Pour chaque Bret Hart, il y a un Jim Neidhart. Pour chaque Hulk Hogan, il y a un Brutus “The Barber” Beefcake et pour chaque Booker T, il y a un Stevie Ray. Je pourrais continuer longuement mais tu vois ou je veux en venir. Mais tu as été victime des circonstances en arrivant à la DWF et tu t’es mis à réver de plus grand que ce qui t’étais accessible. Je m’explique… La DWF était tellement abominable que même le talent le plus marginal pouvait avoir un main-event run alors tu t’es mis à t’imaginer meilleur que tu l’es. Et la même chose s’est produite ici à la W3.Tu te retrouves avec un modeste win-streak parce que ton partenaire est plus occupé à dévaliser les buffets que de se battre à tes cotés (parce que OUI, Karl, tes succès ici à la W3 viennent principalement ENCORE de la division tag au sein des Battlefield Allies) et te voila en train de croire que tu peux rivaliser avec moi dans un ring. Mais chaque chose a une fin Karlito… A présent, fini la supercherie, fini les idées de grandeurs. Tu as eu ton fun mais le 3 janvier, tu redeviens Marty Janetty, je serai Shawn Michaels et tu as un rendez-vous avec la vitrine du “Barber Shop”. Dis toi qu’au moins, même en perdant de façon aussi brutale et évidente à mes dépens, tu as encore un avenir dans la division tag team si tu peux séparer le gros Owens de sa cuisse de poulet assez longtemps pour lutter. Je veux reprendre ma ceinture et tu es dans mon chemin. Dommage car je t’aime bien mais tu seras quand même une victime innocente. Ton main-event run prend un croche qui te ramènera à ta place dans le mid-card. Bah, dis toi une chose - une fois New Year’s Aggression terminé, tu pourras toujours me demander, non, me SUPPLIER de joindre le Club pour ENFIN être du coté des gagnants. Mais dis toi que tu devras demander très TRÈS gentiment si tu veux que je considère ta candidature. Et après ils viendront dire que je n’ai pas de coeur et que je suis incapable d’avoir pitié des êtres inférieurs. You know what, you can call it my new year’s resolution HA HA HA. Well now, nous serons en 2018 dans 10 secondes alors il ne me reste plus qu’à vous souhaiter à tous et chacun bonne et heureuse année ainsi que GOODBYE AND GOODNIGHT… BANG!


La boule au sommet du Time Square commence sa descente. En choeur, la foule au grand complet, Omega, les Jacksons, Scurll et les autres inclus, commencent leur décompte: 10… 9...8...7...6...5...4...3...2...1… HAPPY NEW YEAR!





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Type de RP :
  • Speech et activité
Nombre de messages : 892
avatar


Randy Orton

Chapitre 10



La scène s’ouvre à l’entrée du Philadelphia Museum of Art, et plus précisément au bas des marches de Rocky. On y découvre les trois membres de la Legacy en train de sortir d’une limousine, ils se présentent face à ces célèbres escaliers.


APEX PREDATOR | RANDY ORTON → Voici donc les célèbres marches de Rocky Balboa, une grande série de film qui a du faire rêver un paquet de gosse, ou de pratiquants de sport de combat. Un boxeur de seconde zone à qui on donne une chance unique de combattre face au champion du monde poids lourd. Et il s’en suivra encore de nombreux films. Cette histoire me rappelle étrangement un certain Karl Anderson, et oui Karl tu es un lutteur de seconde zone qui a eu un beau cadeau de noël pour terminer l’année en rêvant. C’est vrai Karl, à chacune de tes promos, tu vantes que tu t’es fais tout seul, que tu es monté dans la hiérarchie step by step, que tu t’es battu pour en arriver là où tu en es. Tu es parti de rien pour arriver jusqu’au main event, ça c’est vraiment fort, je te félicite Karl ! Non, en fait non, je ne vais pas te dresser des louanges, ton histoire est banale, c’est ce que l’on entend partout, le fameux rêve américain, la légende qui raconte que le travail, le courage et la détermination te feront prospérer, blablablabla, histoire vu et revu, boring.  Je suis un tueur de légende, et je vais te prouver que ta love story n’est rien lors de notre futur affrontement. Oui Karl, tu es un individu banal et ça se ressent dans tes promos, tu manques de créativité, on a pu le voir lors des affrontements par équipe, tu reprends les mêmes éléments que 99% de mes adversaires, les fameux « couper la tête du serpent » et « fils à papa, Orton ne mérite pas son statut ». Tous ces éléments je les ai entendu toute ma vie et chaque fois je rive les épaules de mes adversaires, parce que des gars comme toi j’en ai croisé mais combien sont repartit gagnant ? Trop peu et à la W³, je demeure invaincu en single match. Tu sais la même phrase que tu ressors, semaine après semaine, "je n’ai jamais perdu"…Stop Assclown, t’a perdu ta moitié de titre par équipe lors du dernier Supershow et ça tu ne peux le nier ! La présence d’Omega dans ce match est ta seule infime chance et tu ne le sais que trop bien.

Les trois membres de la Legacy entament leur montée des marches, Randy Orton en tête, ceinture sur l’épaule et une caméra fixée sur eux.


APEX PREDATOR | RANDY ORTON → Ce même titre qui te faisait croire que tu étais un semblant de champion. Tu vantes tes accomplissements mais tu détenais le titre le plus minable de la fédération, c’est là toute la différence entre le lutteur de seconde zone que tu es et moi le double champion du monde W³. Chaque jour je me réinvente pour rester au sommet de la chaîne alimentaire quand le temps fait son effet sur toi. J’ai déjà marqué à jamais cette fédération, et je vais continuer à établir des records, que seul moi pourrait battre. Tu vois si tu étais en face de moi, je sais que tu répondrais, que je suis juste le fils d’une autre légende, tu sais ce que tu as déjà dis dans tes promos inutiles, tu penses que le mérite se juge par le fait que tu as commencé dans une petite fédération quand moi je poussais déjà les portes des plus grandes fédérations ? Je suis génétiquement supérieur c’est une certitude mais je possède le talent que tu aimerais tant avoir, je n’ai pas besoin de qui que ce soit pour exister quand toi tu n’a pas le choix que lécher le cul de Kevin Owens. Tu sais le gros qui a vu son bassin se briser face à moi ? Il t’a parfaitement enseigné son slogan Lose Owens Lose ! Et le pire c’est que tu crois maîtriser le spotlight Karl, mais je vais te rappeler une petite chose, je truste le main event depuis mon arrivée, je suis the Champ of Champ, la face de la W³, chaque fois que je suis là, les ratings s’envolent, un mois sans titre et la compagnie n’a pu produire que deux shows tant Omega est médiocre. Je suis la vitrine que tu le veuilles ou non. Je suis le boss de ce business, Jericho est en dessous, regarde ses ordres lors de notre entrevue, qu’en-ai-je fait ? RKO on your face !  Toi en bon petit soldat, tu as été sage, comme ton supérieur Chris Jericho te l’a demandé, je ne suis que mon propre chemin et personne ne me dit quoi faire. Tu as beau être un général, tu restes un soldat qui écoute gentiment son supérieur, car un soldat sans ordres est perdu, dans ma jungle je ne donne pas cher de ta peau Plastic Gun.

Les membres de la Legacy parviennent au sommet des marches et se mettent à côté de la statue de Rocky et imitent cette dernière.


APEX PREDATOR | RANDY ORTON → C’est bizarre de se mettre dans la peau d’un perdant, imaginez vous que devant son miroir l’ami Kenny Omega s’amuse à inventer sa pose avec ce titre qu’il a scandaleusement acquis et qu’il ne retrouvera jamais.  Les paris sont ouverts pour savoir quelle sera la prochaine excuse de la cleaning lady. En traînant sur Twitter, j’ai pu voir qu’il avait été malade à Poison, c’est vrai je t’ai mordu à la gorge, et le venin a du faire son effet, 1-2-3. Kenny The Spoiler aha ! Je vais te dire une chose boy’s band, tu te cherches beaucoup d’excuse, mais un raté reste un raté, c’est dans les gênes, tu n’es pas la conception de trois générations de superstars, tu es juste un B player parmi tant d’autres. Tu parles beaucoup sur les réseaux sociaux, en fait, tu passes ton temps à jacasser mais dans le ring tu trembles parce que tu sais ce que je peux te faire, tu sais exactement comment je t’ai détruit à Poison, avec quelle violence ta tête a heurter le sol lorsque j’ai renversé ta prise fétiche. Mais je ne vais pas t’avertir cent fois, tu es toujours là, à traîner dans mes pattes alors que je t’ai écrasé,  reviens encore une fois et tu rejoindras Riley, punt in the scorn ! Mais le plus drôle dans tout cela, c’est que chaque semaine il pense être le meilleur pourtant il a un nombre de défaite à faire pâlir Heath Slater, un autre One men band ! Mais dans tes propos je relève comme de la jalousie en toi Kenny, tu veux le titre, être la face de la W³, être au sommet de la chaîne alimentaire, etc… en fait tu veux être Randy Orton ? Je ne peux pas t’en vouloir, tout le monde veut devenir Randy Orton, tout le monde veut incarner le succès, c’est normal. Ce qui est sûr, c’est qu’une copie ne vaut jamais l’original et j’ai tendance à passer à tabac une copie.  Le syndrome de Stockholm t’a frappé lors de Poison on dirait, sauf que l’inverse ne vaut pas et si tu aimes la douleur que je t’ai infligé alors tu va adorer la prochaine bataille, Kenny Masomega. La magie de noël à ses limites Kenny, depuis un mois la W³ te fait croire que tu es important, que tu joues les premiers rôles mais cette magie a ses limites, on t’a imposé ce match là et malgré ta nouvelle excuse d’être un opportuniste, tu n’a rien contrôlé. Remember « Randy je contrôle, je jouerai mon rematch clause au moment où je déciderai », after Kenny the cleaning lady, now Kenny the ticket inspector ! Tu vois ici, tu ne contrôles rien, tu as subi, tandis que moi j’agis. Finalement tu passes pour un clown, semaine après semaine, tout ce que tu dis est bullshit ! Mais soit, si tu veux être le contrôle, sache que je suis tout ton némésis, je suis le paramètre aléatoire de cette fédération, et personne ne peut me faire plier.  Un homme se relèvera et ce ne sera pas toi…oups Kenny the spoiler !

Randy Orton prend sa ceinture à deux mains et la regarde longuement tandis que Rhodes et Dibiase posent une main sur une épaule de leur leader.

APEX PREDATOR | RANDY ORTON → Vous voulez savoir pourquoi je suis le champion parfait ? Parce que vous pouvez prendre la force de Karl Anderson; l'opportunisme de Kenny Omega; le désir de Anderson; l'athlétisme d’ Omega; la détermination de Anderson; l'agilité d’Omega... et si vous combinez ces attributs en une seule personne, vous obtenez Randy Orton. La seule différence est que j'ai une chose que ni Anderson ni Omega n'a : le championnat W³. It’s not arrogance, it’s just destiny !

Les trois membres de la Legacy levèrent ensemble vers le ciel, le titre suprême de la W³


© Design appartenant à HardcoreArtist. Aucune copie ne sera toléré sans avoir demandé l'autorisation

[/color]

Bonne chance !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Type de RP :
  • Speech et activité
Nombre de messages : 282
avatar
Spoiler:
 




Judgment Day.
KARL ANDERSON vs Randy Orton © vs Kenny Omega
W3 New Years Aggression

Cincinnati, Ohio.
January 3rd
00:00 a.m.
Localisation: Conscience de Karl Anderson.



Une promo avec un lutteur endormi ? Hell no. Ceci est la seule réelle image que vous obtiendrez cette semaine. Pas de caméra, pas de diffusion télé. Vous qui lisez ces lignes, sachez que vous êtes des privilégiés. Je ne suis pas caméraman, je peux être défini comme l’âme de Karl Anderson. Tout en me lisant, vous vous demandez « pourquoi sommes-nous privilégiés » ? Vous l’êtes car vous avez accès au plus sombre pensée de Karl Anderson, vous avez accès aux parties de sa vie qu’aucune caméra ne peut vous filmer.

Le juge x Monsieur Kick. L’audience est reprise. 


Le juge x Monsieur Kick. Vous ne souhaitez pas être accompagné d’un avocat ? 

The Machine Gun x Karl Anderson. Je n’ai guère besoin d’avocat, le Machine Gun est prêt à faire face aux épreuves de la vie seule, that’s why I am the general of World Wide Wrestling, not Randy Orton, not Kenny Omega… KARL ANDERSON!  

Le juge x Monsieur Kick. Monsieur Anderson, vous pouvez bien continuer de fanfaronner, vos surnoms ne plaideront pas en votre faveur, vous êtes ici pour nous livrer votre vérité, nous voulons des faits concrets. Le vol d’une ceinture appartenant à la compagnie  « W3 » est une accusation grave, qu’avez-vous à dire pour votre défense ?

The Machine Gun x Karl Anderson. Que je l’ai fait pour cette même compagnie, je l’ai fait parce que je suis le seul et unique lutteur de ce brand à pouvoir la propulser au plus haut niveau. Rendez-vous à l’évidence, notre champion actuel n’a pas les épaules pour porter ce titre, il n’a jamais eu ce qu’il fallait pour mériter ce rôle et pourtant tout lui a toujours été donné. Pourquoi ? Parce qu’il est le fils d’une des soit disant légende de cette industrie, vous savez quoi ? The general don’t give a damn about those legends, ce ne sont pas eux qui continuent de faire vivre ce business, I DO ! Vous savez ce qui a causé la fin cette époque où la lutte était suivie par million de spectateurs en prime time ? Le burnout de ces soit disant lutteurs qui ont marqué l’histoire. Le business s’est tellement préoccupé à orné d’or ces légendes qu’il a complètement oublié d’en créer d’autre, se contentant de rechercher des pâles copies de ces derniers ou pire encore, de propulser leur propres enfants aux statuts de superstar. Si vous voulez mon avis, monsieur le juge, ces légendes sont coupables, ils auront pourri ce business jusqu’à l’os en créant un héritage basé sur l’affiliation. Je suis le rescapé de cette vision, le rescapé de ce champ de bataille et mon seul objectif aura été de sauver cette industrie tant qu’il en est encore temps. Randy Orton a bien raison de se comparer à une vipère, il a en lui ce venin, ce poison que lui ont léguée ces légendes. Pour faire de cette industrie une valeur sur, il est temps de rompre avec ces idéaux préhistoriques qui n’auront jamais fait leur preuve, il est temps de couper la tête du serpent pour qu’il n’agite plus sa queue. This is the end of their Era, the beginning of the Do or Die era. No more given opportunities, no more DNA bullshit, you want it, come get it… That’s what the Machine Gun is all about, welcome to my battlefield!

Le juge x Monsieur Kick. J’entends bien ces raisons monsieur Anderson, mais le tribunal ne pourra guère les accepter. Si vous désirez tant faire régner cet idéal, pourquoi ne pas avoir mérité un combat face au champion ?  


The Machine Gun x Karl Anderson. C’est votre méconnaissance de ce business qui vous laisse penser cela monsieur le juge. Permettez-moi de vous mettre au vent, l’homme qui se tient devant vous est le seul et unique lutteur invaincu de la compagnie, douze combat, douze victoires. Parmi toutes mes victimes, le champion en fait partie. Mais comme si ce mérite était le seul que le général a à son actif, hell no. Je suis également membre de la faction la plus reconnue de cette fédération, The Battlefield Allies. Plus de 180 jours de règne, nous avons terrassé toute concurrence, hégémonie totale que la Legacy n’a pu gérer. Tout ce que j’ai accompli, personne d’autre que moi ne l’a accompli et pourtant jamais je n’ai eu cette opportunité monsieur le juge. Le mérite est une notion que la World Wide Wrestling ne semble pas vouloir prendre en compte, et si vous pensez que seul le mérite vous propulse au sommet de la hiérarchie, vous vous trompez car je pourrai vous citez au moins cinq lutteurs plus méritant que le champion actuel. Tout est une question de sponsor, de revenue, Chris Jericho estime que la gueule d’ange de Randy, que le nom « Orton », que son passé lui permettra de vendre d’avantage. Il se met le doigt dans l’œil, il ne se rend pas compte qu’en protégeant à ce point Randy, il ne fait que prolonger la supercherie. Les hommes mentent, pas les chiffres, je suis en tout point supérieur aux autres lutteurs, c’est pourtant cela qui définit le statut de champion right ? Comment être pris au sérieux par le reste du business quand ton propre champion ne domine pas son champ de bataille, qui de mieux que le général pour régir dans celui-ci ? Question rhétorique, personne. Vous savez tout monsieur le juge, voilà pourquoi il ne me restait plus qu’une seule stratégie, celle de faire valoir ma mallette, Y2J aura une fois de plus défendu sa pompe à fric en retardant de quelques semaines sa perte de titre mais si vous voulez mon avis, maintenant que les fêtes sont dernières nous, Randy ne lui est plus d’aucune utilité, this is my time !

Le juge x Monsieur Kick. Ne vous rendez-vous pas compte que vous empiétez sur celui d’un autre lutteur ? Le président aurait accordé une clause au précédent champion, Kenny Omega ? 

The Machine Gun x Karl Anderson. Quelle ironie. Entendre un juge défendre les volontés d’un homme qui n’a jamais respecté les lois de ce business. Dois-je rappeler à l’audience les multiples tentatives de triche de cet homme ? C’est lui qui a un problème avec les lois. Vous le savez bien mieux que moi, seuls ceux qui ne sont pas capable de vivre avec des règles les transgressent. Ceux qui manquent d’argent volent, ceux qui manquent de talent triche, fact. Omega est conscient que son niveau sur le ring ne suffira pas dans ce champ de bataille, rappelons justement qu’il s’est déjà incliné face au général. Sa seule chance d’exister est de faire le buzz, voilà pourquoi je suis certains que vous avez déjà entendu cette phrase monsieur le juge : « La lutte, c’était mieux avant ».  Cette phrase est aussi fausse et stupide que l’est Omega. Ce n’est pas la lutte qui était mieux avant, ce sont les mentalités. Wrestling is becoming a tv-reality and that’s his fault!


The Machine Gun x Karl Anderson. The Loudest guy speaking is the weakest one in the ring. Kenny Omega incarne ce contre quoi je me bats jour après jour depuis mon arrivé à la W3. Je parle peu, je frappe fort, voilà qui nous différencie grandement. Omega se contente simplement de surfer sur la vague W3 mais je suis celui qui génère ces vagues. Kenny profite du peu de crédibilité que détient le Vilain Club mais son pauvre clan aura toujours été dans l’ombre des Battlefield Allies. Dans le fond, vous avez raison, j’empiète sur son terrain, je dirai même que je suis maitre de son destin mais comment m’en vouloir ? J’évite à la W3 de subir une nouvelle honte, son couronnement aura été un échec et un stratège de guerre apprend toujours de ces erreurs. Kenny Omega est le prototype même du gamin ayant grandi devant des shows de lutte, il a rêvé de devenir lutteur et pour cela il a pensé à tout : il a son propre style, il est agile, il déblatère des conneries au micro et Dieu seul sait qu’il est l’Elite dans ce domaine. Il a tout … SAUF, le point le plus important dans ce business : le mental, preuve en est sa perte de confiance survenue suite à sa perte de titre. I said it before and I say it again, sans cet aspect, tu ne peux rien sur mon champ de bataille. Mais comment lui en vouloir, lui qui est habitué aux jeux-vidéo n’a pas l’habitude de faire face à tant d’adversité, il ne connait rien de la guerre et pourtant mercredi soir, il en fera partie. Durant celle-ci il agira donc comme un civil envoyé en guerre, il se cachera, fondera des espoirs en ses collègues de l’Elite pour venir lui donner la victoire mais ça ne sera que peine perdu. Je suis le Machine Gun, et soyez-certain que je possède assez de munition pour terrasser toute une armée.

Le juge x Monsieur Kick. Un dernier mot avant de laisser les juges délibérer ? 

The Machine Gun x Karl Anderson. Mes adversaires sont en constantes quêtes de buzz, c’est ce que je suis sur le point de leur offrir. Après tant d’année de carrière, leurs noms seront enfin associés au Spotlight, leurs noms seront associés à … Karl Anderson. Ils rêvent du de légende ? Ils feront partie de la légende du Machine Gun, ils seront reconnus comme les perdants du combat qui m’aura propulsé au rang de best in the world, they’ll be part of my legacy.

A ce moment précis, Anderson se réveille, retour à la réalité.

Mohito



Dernière édition par Karl Anderson le Lun 01 Jan 2018, 17:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Randy Orton (c) vs Kenny Omega vs Karl Anderson l NYA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LMDC Tag Team Championships: Floyd Mayweather & Randy Orton Vs Stone Cold Steve Austin & John Cena
» Kane, Dolph Ziggler & Randy Orton VS Edge, Justin Gabriel & Chris Jericho
» Randy Orton Vs Goldberg
» Wade Barrett & Cody Rhodes Vs Randy Orton & The Rock
» Randy Orton & John Cena Vs The Miz & Samoa Joe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
World Wide Wrestling :: W³ Kayfabe :: KayFabe Reality-