Contexte
« La lutte a connu mondialement des heures sombres, mais c'est maintenant l'heure de la renaissance ! C'est en août 2017 que Jericho prend le contrôle et annonce qu'il rendra la lutte à jour en diffusant tout sur internet via le W³ Network qui sera disponible partout sur la planète. The World Wide Wrestling is here babay ! »  
Lire la suite.
    
World Wide Wrestling © Hadès
efed gratuite à activité et/ou speech

Partagez | 
 

 Karl Anderson (c) vs The Boogeyman l W3 Live #25

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nombre de messages : 1469
avatar
Streak versus Streak Match
The Boogeyman vs Karl Anderson (c)
vs

Deadline : 16 Avril 2018, 21h (heure du Québec) - 03h (heure Française).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Type de RP :
  • Speech et activité
Nombre de messages : 394
avatar


W³ LIVE
Live at the XL Center, Hatford, CT / 17 avril 2018
Deadline : 16 avril 2018, 21h (heure du Québec)



VII – L'Antre du Dragon

// Nous sommes à la veille du 24ème show proposé par la World Wide Wrestling. L'obscurité vorace, en cette nuit de nouvelle lune, semble avoir jeté son dévolu sur la lueur des quelques bougies qui éclairent les lieux. Une bâtisse rudimentaire faite de plaques de taule et autres bricoles en tout genre. Toute sorte de bibelots malsains et d'accesoires d'utilité occulte sont éparpillés dans la pièce dans un harmonieux désordre. Juché sur l'accoudoir d'un canapé miteux, James Mitchell, observe avec attention le rituel qui est à l'oeuvre devant lui. Un drôle de chamane, chétif de par son âge mais néanmoins imposant, s'affaire à répartir une mystérieuse poudre d'origine végétale sur le corps d'un Marty Wright, front au sol. Alors qu'il poursuit son curieux manège en récitant des psaumes d'une autre réalité, Mitchell se prend la tête entre les mains, l'air pensif. Il réfléchit. C'est sur lui que repose l'avenir du mouvement. Sur ses épaules usées que reposent tant de choses. Il fixe attentivement son poulain alors que le vieil homme allume, autour de ce dernier, un pentacle incrusté sur le sol. Le reflet des flammes, dans les yeux du sinistre ministre, ne sont alors que de ridicules feufollets au regard de l'impatience qui brûle en lui..

Le prochain défi est de taille. L'homme se met à psalmodier avec plus d'intensité en agitant une sorte d'encens qui embaûme rapidement l'atmosphère. The Boogeyman est soudain pris par des convulsions d'une rare violence et les yeux révulsés, il s'agite maintenant sur le sol avec la bave aux lèvres, dans une scène digne des plus grands films d'horreur. Le chamane affiche un air satisfait et s'en va rejoindre Mitchell sur le canapé dans la routine la plus totale. Il s'allume une clope et se sert une tasse de thé de façon plus qu'ordinaire. Mitchell fait de même avant de briser ce quasi-silence pesant. Rythmé par les inquiétantes déglutitions de Wright, à l'agonie sur la terre battue. //



James Mitchell | Laisse-moi te remercier, une fois de plus, pour tout ce que tu fais pour nous. Merci de t'être déplacé. Tu sais.. L'affrontement à venir n'est pas n'importe lequel. Nous avons travaillé sans relâche jusqu'à aujourd'hui.. Portés par la faveur des astres.. Nous avons vaincu chacun de nos adversaires dans le but de servir la beauté de ce monde.. A présent, nos efforts sont récompensés. The Boogeyman ne cesse de devenir de plus en plus fort. Cette puissance dévorante n'a jamais ressentie autant d'appétit que depuis que nous avons décroché ce contrat de qualification pour le Bank Robbery Match à venir.. Un vent glacé a soufflé dans les vestiaires de cette fédération et chacune des superstars de ce foutu roster a vu les poils de ses bras se dresser comme un seul homme, comme pour annoncer la venue du Mahdi.. Depuis, la petite mélodie caractéristique de l'angoisse trotte dans la tête des serpents les plus vils de cette fédération. Nombre d'entre eux savent que le jugement sera implacable.. Ainsi, ils s'accrochent à la nostalgie par peur, mais c'est tout bonnement parce qu'ils craignent de voir la vérité en face.. Son regard les changerait en statues de pierre. Je ne sais pas si les oracles le voient.. Cependant, nous sommes en passe de réaliser ce pour quoi nous avons été choisis. Notre rayonnement ne cesse de s'accroître. Nous sommes potentiellement de futurs challengeurs au titre de notre choix. Invaincus de surcroît..

// Mitchell se saisit, doucement, d'un crâne qui trainait dans le coin. Il le regarde droit dans les orbites comme pour communiquer avec lui. Il devait appartenir à un reptile relativement massif. Le chamane sourit en laissant échapper une bouffée de sa cigarette alors que Mitchell reprend son monologue. //

James Mitchell | Nous trouvons dans les cultures du monde entier, ces histoires d'anciens dragons cupides, assis sur des monstagnes d'or.. Il existe bien des représentations de dragons mais une en particulier me vient à l'esprit.. Il s'agit des dragons que l'on peut croiser dans les récits de la vieille Europe.. Ces bêtes endormies n'ouvrant les yeux qu'en présence d'une personne suffisamment folle pour oser pénétrer leurs antres afin de dérober leurs biens.. Cependant, une fois les yeux ouvert, la gueule suit et finit par noyer l'imprudent dans une rivière de flammes.. Ce sont des bêtes frustrés et agressives, prêtes à s'infliger la soif et la faim de le but de couver leur trésor.. Karl Anderson est de ces bêtes, d'écailles et d'avarice, que l'or a rendu fou. Ce n'est plus qu'un animal blessé que l'inquiètude ronge plus qu'il ne le laisse paraître. Il a ses griffes posés sur cette ceinture depuis trop longtemps.. Dans une entreprise qu'il a vu naître. Force est de constater que ces changements et nouveaux visages qui secouent la compagnie doivent éveiller son instinct de vieux dragon. Du haut de sa série de 15 victoires, Karl Anderson tremble à l'idée de voir le Nightcrawler rattraper son record.. Il me semble évident qu'il n'est pas étranger au fait de cette affrontement.. Après avoir vu le corps de CM Punk, inanimé sur le ring.. Après avoir entendu tout le monde répéter que le Worms Eater sera dans le Bank Robbery Match dans quelques semaines.. La panique c'est, sans nul doute, emparée de lui. Ses naseaux se sont alors mis à fumer.. Mais nous ne craignons pas les flammes.


// Mitchell fait alors jaillir une flammèche de son briquet, et passe sa main dessus à de multiples reprises, avant d'éclater de rire. //

James Mitchell | Le visage de la fédération, le champion que nul ne peut vaincre, le général.. The Legend ? Tout cela n'est qu'une mascarade.. Tel les hommes de guerre, il aime à se couvrir de titres honorifiques et de médailles mais nous savons chez nous que ce ne sont que des mots.. De risibles sobriquets qui n'ont d'autres utilités que de servir de fondations, dans la construction d'un mythe qui ne tiendrait pas debout tout seul.. Pour nous, qui touchons à l'indicible, cela ne signifie rien. Au sommet de cette compagnie, le soit-disant chef de guerre, a perdu le sens des réalités. Il n'y a, cependant, aucune gloire à se tenir sur ses pieds au milieu des serpents.. Toutes ces batailles, qu'il a mené avec hargne, ne sont finalement que de pathétiques guerres des boutons.. Il faut se souvenir qu'il n'est que le champion d'une "guéguerre" entre des mafias crapuleuses du divertissement sportif.. Son histoire n'est fondé que sur de sombres affaires de trahisons et de rivalités personnelles.. Aujourd'hui il n'est plus qu'un pitoyable général sans armée.. Il n'y a qu'à regarder en direction de ses anciens partenaires. Kevin Owens et Brock Lesnar, les biens nommés, The Army.. Non seulement, leur agissements diverses témoignent de la perfidie dans laquelle a pu baigner cet Anderson durant sa carrière.. Mais en plus, ils ont trouvé deux clowns pour le remplacer sans aucun problème.. Que l'on cesse de me rabattre les oreilles avec ce surnom de Légende..

// Mitchell frappe du poing sur sa cuisse alors que Wright continue de convulser à leurs pieds. //

James Mitchell | Son épopée face à Omega ne relève même pas d'une fable en terme de profondeur.. Si ce champion a bougé son postérieur ce n'est que pour sauver l'honneur de sa famille.. Ceux qui sont tombés dans le panneau sont bien naïfs. Il ne s'agit que d'orgueil. Son discours dégoûlinant de suffisance lors du dernier show l'illustre parfaitement. Il affiche ses contrats refusés ainsi qu'un aperçut de sa fortune comme un ultime trophée sans se rendre compte qu'il n'est que le reflet d'une humanité en perdition.. La sommes d'un individualisme grandissant.. Comment continuer à laisser ce personnage aller de réussite en réussite sans esquisser le moindre geste ? Les Grands Anciens ne le tolèreraient pas si il pouvait, seulement, les intérésser.. L'univers de la World Wide Wrestling mérite beaucoup mieux..  Plus j'y pense et plus mes songes poussent le respect, que l'on devrait  avoir pour un tel champion, à s'envoler vers d'autres rivages. Une Légende se doit d'inspirer les générations qui vont suivre.. Celle-ci ne mérite même pas de figurer aux côtés des alligators qui vivraient dans les égoûts de New-York.. Son manque de légitimité est plus que considérable.


// Les deux hommes font silence et écrasent leurs clopes dans une atmosphère des plus pesantes. Comme ces dernières cigarettes.. Cristallisant, cette émotion qui anime les hommes à la veille d'un massacre. Nous pouvons presque entendre les chants de ces olifants qui raisonnaient sur les champs de bataille. //

James Mitchell | Je vais te révéler quelque chose.. Si ce Karl Anderson met tant en avant sa famille, c'est qu'aujourd'hui c'est tout ce qu'il lui reste. Son numéro de bon père de famille ne durera pas longtemps.. Il est déjà dépossédé de son titre à l'intérieur.. Nombreux sont ceux à vouloir sa tête de Général au bout d'une pique. Tout d'abord, dans l'enceinte même de ce nid de serpents qu'est le roster de cette fédération.. Mais également au sein même de l'univers de la World Wide Wrestling. Ses oreilles, couvertes par les lauriers de la victoire, ne peuvent l'entendre.. Mais des frêles voix se soulèvent un peu partout pour réclamer le changement de règne. Bien souvent, lorsque les militaires se trouvent au pouvoir nous assistons à ce même type de parcours.. Guerres intestines, prise de pouvoir, suppression des opposants.. Un règne dans lequel le visage de l'autorité dirigeante est comparable à celle d'un dieu.. Cela m'évoque, les chefs de guerres à la tête de ces légions, qui arrosaient de sang l'antiquité tardive. Victorieux, ils recevaient le triomphe de la part du peuple et de leurs troupes, devenant de véritables incarnations divines sur terre.. Ils devenaient Imperatores. Mais à trop pousser les conquêtes, omnibulés par leur propre gloire.. A se laisser doucement ronger par l'hybris.. Ces chefs de guerres en venaient à attirer les convoitises des rampants plus vils qu'eux ainsi qu'à déclencher la colère du peuple. Tout cela finissait dans le feu et le sang.. Enfin un nouvel Imperator plus légitime prenait la place du précédent.

// Les manifestations de douleur quittent peu à peu le Nightcrawler qui cesse de s'agiter. Sa respiration reste cependant haletante. Il cherche à revenir sur ses jambes alors que son manageur poursuit son discours. //

James Mitchell | Cela n'a jamais cesser de se répéter à travers l'histoire.. Tout est parfaitement cyclique dans cette immensité, et pour le général Karl Anderson la boucle est bouclée. Il est seul est nous sommes de plus en plus nombreux.. Nous ne nous battons pas pour nourrir des gamins gras, et certainement gâtés jusqu'à l'os, ou pour conserver un contrat à six chiffres.. Notre légitimité fait doucement de l'ombre à la sienne.. Si sa victoire lors de Modern Warfare lui a laissé un goût particulier.. Laisse moi te dire que ce n'était rien en comparaison avec le goût qu'aura sa défaite face au Boogeyman. Sa cervelle calculatrice devrait aisément pouvoir traduire la poignée de vers qu'il avalera mardi soir en un tir de sommation qu'il saura interpréter.. La légitimité du Nightcrawler ne fera plus aucun doute. Une seule série de victoire sera brisée lors de W3 Live et ce sera la sienne. Enfin.. En grand maître dans l'art de la poliorcétique, puisque nous le vaincrons sur son terrain, nous tiendrons le siège jusqu'à Bank Robbery où nous décrocherons ce contrat..

// Soudain.. //


The Boogeyman | Legend.. I'm The Boogeyman ! And I'm Coming to Getch'aa !

FIN

Spoiler:
 

© Design appartenant à HardcoreArtist. Aucune copie ne sera toléré sans avoir demandé l'autorisation

[/center]


Dernière édition par The Boogeyman le Dim 15 Avr 2018, 22:24, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Type de RP :
  • Speech et activité
Nombre de messages : 282
avatar



La fin d'une série.
KARL ANDERSON © vs The Boogeyman
W3 Live #25

Nos caméras ont l’honneur de suivre le World Champion, Karl Anderson. Ce dernier est seul, dans les rues d’Hartford où se tiendra la prochaine édition de la W3 Live. La légende avance à pas feutrés dans cette ville éteinte par l’obscurité de la nuit.  Peu de gens du commun affluaient par ces rues, à cette heure tardive, l’allumage électrique semblait faire des siennes puisque seuls quelques lampadaires étaient fonctionnels. Devant lui, quelques animaux profitent de la douceur de cette nuit et sous ses yeux il pouvait justement observer un spectacle d’une splendeur tel qu’Anderson se mit à esquisser un sourire en coin. Notre protagoniste se dirige vers une impasse, des bruits de plus en plus stridents se font entendre dans la nuit noire mais un mur haut de trois mètre l’empêche de poursuivre son chemin.  


Karl Anderson. Here we are Martin… la fin de ta ballade. Regarde ce mur, ouvre tes oreilles et soit attentif à chacun de tes sens. Perçois-tu cette tension ? Perçois-tu ce rythme pulsationnel, oscillant imperceptiblement. A cette heure où le masque du Boogeyman est tombé, où tu prends conscience de la dangerosité de la situation, how are you feeling huh ? Ce qu’il se passe derrière ce mur t’effraie n’est-ce pas ? Ces bruits stridents, ce vacarne, sache que cela représente parfaitement la World Wide Wrestling et ce mur me permet de distinguer nos deux statuts jusqu’à aujourd’hui, ce mur me permet d’exposer la fraude qu’est ton personnage Martin. Tu as vu ces rues vides que j’ai surplombées ? Elles sont à l’image de ton parcours dans mon business. BRAVO, The Boogeyman a remporté six combats face à des lutteurs de troisième zone, The Boogeyman a survécu dans ce paradis qu’est le bas de tableau mais dit moi Martin, qu’arrivera-t-il à ton personnage dans l’enfer du main event ? Là où la victoire a une réelle valeur, là où Karl Anderson règne comme général. Tu sais Martin, lorsque tu passeras ce mur, there will be no going back possible, tu ne deviendras qu’un autre de ses lutteurs que Karl Anderson aura vaincus et cela me permettra d’asseoir ma domination sur ce monde. Un monde où la place de numéro deux ne vaut pas plus que la place du bon dernier. Un monde où il n’y a qu’une seule Streak qui a de la valeur : Randy Orton, Kenny Omega, Shane Thorne, Samoa Joe, Neville, Batista… They all failed and this Tuesday, you’re becoming one of them when you’ll be losing your weak streak to be part of the biggest streak in sports entertainment: The General’s Streak !

Karl Anderson. Mais n’aie crainte, tu ne seras ni le premier, ni le dernier à vivre ce genre de destin. Après tout, pouvais-tu rêver mieux comme début dans cette fédération ? Tu n’as fait qu’accepter ce rôle que les dirigeants t’ont donné car cela représentait l’opportunité d’une vie. Mais tu as fait preuve de naïveté en pensant que cette compagnie voyait un potentiel en toi Boogey’, for real, tu n’as fait que devenir un outil, un objet qui n’avait qu’une seule finalité : renforcé la carrière de légende de Karl Anderson. Chaque fédération, dans l’histoire de la lutte, a vécu ce genre de scénario. L’arrivée d’un pseudo monstre qui semble inarrêtable et qui enchaîne victoire sur victoire face à des moins que rien, un monstre dont l’issue est pourtant déjà scellé. Tu n’es que le Umaga des temps modernes, le Vladimir Koslov de la World Wide Wrestling et tu termineras de la même façon que ces deux-là car cela fait partie du processus dans lequel tu te trouves dorénavant, malgré toi. J’ose espérer que tu as su apprécier cette ballade, j’ose espérer que les chèques que tu as touchés furent conséquent car tout cela est dorénavant derrière toi et ton futur risque d’aller à l’encontre de tes espérances et de celle de ton pathétique gourou. Tu sais, ce pays raffole de ce genre d’histoire, ce n’est pas contre toi, c’est simplement que cette situation permet à la compagnie de gonfler ses revenues et donc, de gonfler les miens en même temps que mon palmarès. Mardi prochain, je remporterai notre affrontement, tu le sais que nous le savons tous, Lance Storm a organisé ce combat dans le seul et unique but de faire parler de sa compagnie car il sait pertinemment que l’affiche « The undeafeted monster versus The undefeated living legend » fait vendre, c’est digne d’un bon vieux navet hollywoodien, tu seras mon Drago et je serai Rocky, deal with it.


Karl Anderson. Au nom de la fédération que je domine, thank you. Merci d’avoir était ce bouche trou qui permettait aux fans d’aller répondre à leur besoins durant nos show, merci d’avoir était ce bouche trou qui permettait aux dirigeants de remplir nos cases horaires durant nos différents évènements, merci d’avoir était ce bouche trou que la compagnie a engraissé pour me permette de faire perpétuer ma légende… Merci d’avoir accepté ce contrat à durée déterminée, this is now over, tu peux retourner dans ta maison de retraite pour profiter du peu de temps qu’il te reste à vivre, comme tout bon soldat inconnue qui se retrouve à l’hospice, la queue entre les jambes. Tu auras tout le temps de penser aux erreurs que tu as commises, comme celle de croire aux paroles de cet abruti de James Mitchell. Tout bon soldat doit assumer ses responsabilités face à son general et mardi prochain, ça sera à ton tour d’assumer les conséquences de tes actes, sur un ring, where James Mitchell can’t do anything. Disons le Martin, tu ne dois ce succès qu’aux capacités oratoire de cet homme qui sait te vendre comme une menace auprès des gamins de 12 ans qui suivent la compagnie vêtu d’un chandail où mon nom apparaît. Mais ce soir, si je m’exprime de cette façon, dans un lieu qui te correspond autant, c’est simplement pour te prouver que je peux être celui que tu es mais qu’à l’inverse, tu ne seras jamais le General, le Machine Gun, le World Champion.

La cameraman ne se gène pas de nous montrer cette ceinture qui brille dans la nuit.

Karl Anderson. Mais alors, pourquoi es-tu devenu le Boogeyman ? Est-ce un choix ? Est-ce par dépit ? Le doute n’existe pas, nous savons tous que la seule et unique raison pour laquelle tu es devenu ce psychopathe, c’est parce que Martin Wright ne vendait pas et n’a jamais vendu. Partout dans le monde tu as souhaité obtenir ce privilège de conserver ton identité comme je la conserve, et partout dans le monde la réponse fut la même « That’s not good for business but we have a stupid gimmick for you, let’s try this ». C’est comme cela que tu es devenu le Boogeyman, cet outil marketing qui permet à cette compagnie de m’offrir ce contrat à six chiffres.  Pourtant, ce ne fut pas gagné d’avance car cette fois-ci, même ta gimmick taillé sur mesure ne suffisait plus, personne n’a cru en toi et moi-même je doute encore de ton utilité. Te cacher derrière une personnalité ne nous fera pas oublier ton manque de talent sur le ring, la seule chose qui te maintient un tant soit peu en vie, c’est cette série. Que deviendras-tu lorsque cette dernière ne sera plus huh ? Laisse-moi te donner cette réponse, this week I expose you and this will be the beginning of the end for your career, la World Wide Wrestling tentera tant bien que mal de te donner un second souffle en te faisant affronter des nouveaux lutteurs de zone tertiaire mais cela n’aboutira pas car j’aurai tué tout espoir de réussite pour le Boogeyman. Il n’existe pas de recette pour me vaincre, et manger des vers n’y changera rien. Je ne te crains pas Boogeyman, je ne crains ni tes sacrifices, ni ton gourou car ce mardi, la victoire se décidera sur mon champ de bataille, là où tu n’es ni plus ni moins qu’un énième soldat inconnu qui tente de se faire un nom dans mon régiment.


Karl Anderson. « Look, if you had one shot, one opportunity. To seize everything you ever wanted. One moment. Would you capture it or just let it slip? » Mon dieu, The Boogeyman fan d’Eminem, ce segment fut l’exemple même de ta difficulté à te faire à nom pour toi-même buddy. La fédération a dû perdre des millions pour ramener cette superstar planétaire et dans quel but ? Pour divertir une foule puisqu’il s’agit de ton seul rôle à la World Wide Wrestling. J’espère que tu en as conscience Boogey’, tout comme j’espère que tu as conscience que cette phrase que je viens de te citer représente parfaitement l’importance de ce combat pour ta carrière. J’en viens à me demander ce que tu fous sur ce putain de ring, for real, ta place ne serait-elle pas dans un cirque ? Entouré d’abruti venu applaudir des animaux qui ne font rien d’autre que la seule chose dont ils sont capables de faire. Lance Storm t’a dit :  « come on old guy, get in there and entertain them » et la seule chose à laquelle tu as pensée c’est : « tiens, ça peut-être marrant de manger des spaghettis en me faisant passer pour un mangeur de vers », BREAKING NEWS : that’s not, même Cycy mon gamin se moque de ta gueule franchement, on aurai dit ces gros porcs assis au premier rang de nos shows et qui pour se payer leur places ont dû passer noël déguiser en père noël, halloween avec une tête en forme de citrouille et tous ses boulots pathétiques qui te vont comme un gants Martin. Tu divertis une foule extérieur qui te porte autant d’intérêt qu’elle n’en porte au départ d’Omega, that means they don’t give a damn about you.

Geste " Too Sweet " face à la caméra.

Karl Anderson. Tu es le genre de lutteur à qui l’on donne cinq minutes par show, entre deux gros combats histoire de calmer le public. Tu entres, tu danses, tu manges des « vers », le public est diverti et on peut donc passer au big deal. Tu es un peu comme les éléphants au cirque après tout, impressionnant trois secondes mais on fait rapidement le tour de ses capacités, faites entrer le lion, la raison pour laquelle les gens ont payés cette place, faites entrer Karl Anderson. Là est la principale raison qui explique mon rang de champion et ton rang de prétendant au titre. Etre champion, ce n’est pas que porter un titre, c’est le représenter, lui donner du sens aux yeux du monde, c’est porter sur ses épaules tout une compagnie et c’est pourquoi il me revient de droit. Je suis le seul homme à pouvoir endurer cette pression, le seul général capable de dominer ce champ de bataille. Je n’ai pas besoin de stupide peinture pour cacher mon visage marqué par la peur, marqué par le temps, je n’ai pas besoin de me cacher derrière une illusion, derrière un personnage comme tu le fais Martin. En me mettant dans ton personnage ce soir, je me suis rendu compte d’une chose évidente, si tu aimes tant ces endroits sombres et vétuste, c’est que tu ne supportes tout simplement pas la lumière, you can’t hundle the spotlight but that’s too bad because this Tuesday, you’re facing IT !

A cet instant précis, la caméra film un vers au sol que le champion ne se gêne pas d'écraser.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Type de RP :
  • Speech et activité
Nombre de messages : 394
avatar
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Karl Anderson (c) vs The Boogeyman l W3 Live #25
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Karl Briullov !
» KARL DE BAVIERE — u;c
» Mr Anderson Vs Randy Orton
» The Boogeyman vs Ryback
» Karl Friedrich Schinkel (1781-1841)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
World Wide Wrestling :: W³ Kayfabe :: KayFabe Reality-